L'Argent

Librement inspirée de Ploutos d'Aristophane, cette pièce raconte les aventures de Bustubar, Quincailler, qui sur son chemin rencontre l'Artiche un aveugle qui se révèle être le Dieu de la Fortune.

Bustubar et son factotum La Fricote décident, pour que le monde aille mieux, d'accompagner l'Artiche chez un médecin ophtalmo(logique) pour qu'il se fasse soigner et qu'ainsi, ayant retrouver la vue, ce Dieu ne puisse dispenser ses bienfaits qu'aux personnes honnêtes.

La Fricote, de retour, raconte cette épopée aux deux jumeaux, les voisins de la quincaillerie et à madame Bustubar.

 

LE PREMIER JUMEAU (à la Fricote qui arrive)

Et alors c'est maintenant que vous revenez que Madame Bustubar elle est en train de tourner folle!

LA FRICOTE

On arrive! On arrive! Ils sont en bas!

LE SECOND JUMEAU

On est quand même pas des gardes-malades...

LA FRICOTE

Vous savez pas vous l'histoire...

LE PREMIER JUMEAU

Qu'est-ce qui s'est passé?

LE SECOND JUMEAU

Eh bien! racontez!

LA FRICOTE

La taupe ma parole... ça y est! Ses yeux il les a retrouvés et maintenant il les a pas dans la poche, c'est moi qui vous le dis!

LE PREMIER JUMEAU

Ça s'arrose!

LE SECOND JUMEAU

Tu l'as dit!

LA FRICOTE

Vous allez m'enfiler tous les smokings que vous trouvez, qu'on va faire une bamboula du feu de Dieu!

LE PREMIER JUMEAU

En fait, ça fait un peu comme si c'était un mariage!

LE SECOND JUMEAU

Exactement!

LA FRICOTE (appelant à l'intérieur)

Eh! madame Bustubar! Ils arrivent...

LE SECOND JUMEAU (à son frère en sortant pour aller mettre leur smoking)

Oui mais alors, j'espère que cette fois ils ont pas appelé les Mexicains là, parce que sinon moi... je bois et je vais me coucher.  Talaling! talaling...! on me la copiera!

MADAME BUSTUBAR (sortant sur le pas de la porte)

C'est pas trop tôt... je me morfonds moi comme une crème pâtissière... Je sais plus quoi faire... je tourne en rond...  En plus ils m'ont fauché le Bottin que je peux plus monter sur les étagères...

LA FRICOTE

Ils exagèrent... qui est-ce qui a pu voler le Bottin?

MADAME BUSTUBAR

C'est quoi les nouvelles, la Fricote?

LA FRICOTE

Qu'il a fallu aller jusqu'au pont et que comme il y avait eu des débordements tu aurais vu ça... Alors on a téléphoné... et puis ils sont venus nous chercher en bac... Un de ces transports... Alors à l'hôpital... je te raconte pas... Bon d'abord... c'est ça... non j'inverse tout... on sonne d'abord au Cabinet Ophtalmo... logique!

MADAME BUSTUBAR

Oui logique...

LA FRICOTE

Bon comme on pouvait pas monter tous... surtout que Monsieur Ventura il s'était coincé le pied dans la plaque d'égout à l'arrêt de l'autobus... j'en passe... Bon bref... il pouvait pas monter les escaliers... alors moi je suis resté en bas tandis que Bustubar et l'Artiche ils ont monté au troisième... alors tu vois pas que dans l'ascenseur l'Artiche il voulait pas monter... Qu'est-ce que c'est, il disait, qu'est-ce que c'est? Il avait jamais vu ça, normal puisqu'il était aveugle... eh oui, là il était encore aveugle à ce moment-là. Non je me trompe pas à ce moment-là il était encore aveugle, bien sûr!

MADAME BUSTUBAR

Eh oui bien sûr puisque vous alliez au cabinet Ophtalmo...

LA FRICOTE

...logique !

MADAME BUSTUBAR

Oui logique...

LA FRICOTE

Donc j'en passe parce que sinon... donc finalement... il rentre... ça a été toute histoire... toc... il marchait pas... L'ascenseur il marchait pas... Dis donc... Panne... On avait pas vu... y avait un panneau... On était tout excité, on avait pas vu le panneau... Et c'est pas l'Artiche qui aurait pu nous le dire puisqu'il était aveugle...

MADAME BUSTUBAR

Logique...

LA FRICOTE

Je me souviens plus à ce moment là, il l'était? Oui, il l'était... Normal... puisque...

MADAME BUSTUBAR

Bon logique...

LA FRICOTE

Finalement ils y montent à pieds... et moi j'attends en bas... Quatre heures ma pauvre... quatre heures... Y avait un monde... Comme si c'était les soldes à Tati...  Tous les quarts d'heure Bustubar il descendait fumer une cigarette... et puis y revenait vite... par peur qu'on lui fauche l'Artiche...

MADAME BUSTUBAR

Pardi!

LA FRICOTE

Bref... avec Monsieur Ventura on est allé faire un tour, sans trop s'éloigner... On est entré dans un bar... y avait que des marsouins...

MADAME BUSTUBAR

C'est pas possible!

LA FRICOTE

Si si... des marsouins qui buvaient.

MADAME BUSTUBAR

Dans des aquariums?

LA FRICOTE

Mais non... des soldats... des marsouins... elle est folle... pas des poissons...  Des comme on en voit au défilé... avec des grandes barbes... On a bu un coup... Pas des poissons! Et moi j'allais chaque fois voir pour voir si jamais ils redescendaient pas... Et chaque fois que je revenais... Tu vois pas que Monsieur Ventura il s'avinait, il s'avinait... à cause des marsouins... Eh! oui ça boit les marsouins!

MADAME BUSTUBAR

C'est pour ça qu'ils s'appellent comme ça...

LA FRICOTE

Après y a eu une bagarre... On s'est tiré... Il faut pas les emmerder les marsouins... Où j'en étais?

MADAME BUSTUBAR

Aux marsouins! 

LA FRICOTE

Exact aux marsouins... et bon, on quitte les marsouins! Et tac! en revenant sur le chemin qui on voit?

MADAME BUSTUBAR

Les marsouins?

LA FRICOTE

Mais non Bustubar et l'Artiche... bras-dessus bras-dessous qui venaient vers nous...

MADAME BUSTUBAR

Et il y voyait...?

LA FRICOTE

Bustubar... oui... bien sûr... mais l'autre rien du tout... que l'Ophtalmo il a dit qu'il fallait aller à l'hôpital... alors ça nous a coupé les pattes...

MADAME BUSTUBAR

Je comprends...

LA FRICOTE

Et on est allé boire...

MADAME BUSTUBAR

Chez les marsouins...

LA FRICOTE

C'est ça...

MADAME BUSTUBAR

En fait vous avez passé la nuit à boire, quoi? Vous avez qu'à le dire tout de suite... Les marsouins... les marsouins... ils ont bon dos... C'est pour raconter des inepties qu'il t'a engagé l'autre... Il va chauffer des oreilles le Bustubar, c'est moi qui vous le dis! Et par hasard y avait pas aussi des marsouines?

LA FRICOTE

Ah je sais pas... C'est pas facile à reconnaître ça!

MADAME BUSTUBAR

C'est facile, c'est les soldats qui n'ont pas de barbes... 

LA FRICOTE

Ah! peut-être, peut-être y avait deux ou trois marsouines... Mais dans l'état où on était... on a pas bien vu...  Alors on a attendu que à l'hôpital ils se réveillent et puis surtout que le bac il nous ramène de l'autre coté, parce qu'en fait, on avait donc traversé pour rien...

MADAME BUSTUBAR

C'est malin...

LA FRICOTE

On pouvait pas savoir... Bon après... à la cahute de l'hôpital ils nous ont dit d'aller à droite, nous on est allé à gauche... évidemment...

MADAME BUSTUBAR

Evidemment...

LA FRICOTE

On s'est retrouvé aux urgences... à ce moment-là... Monsieur Ventura cet imbécile... comme il avait mal au pied depuis la plaque d'égout, tu vois pas qu'il s'assied sur une planche à roulettes... Bing! y a un type en blanc qui s'amène et qui commence à te l'emporter à travers les étages... Bustubar il soutenait l'Artiche, moi j'étais fait comme un rat... Monsieur Ventura il hurlait... en plus dans la salle d'attente y avait un type avec un couteau dans le dos... La série, vraiment la série... Presque on rattrape Monsieur Ventura à temps parce que sinon ils allaient lui couper la jambe... Il hurlait! Après y a des cons qui se sont mis à tirer un feu d'artifice... à un moment... on est entré dans une pièce... y avait une infirmière qui se faisait mettre par trois internes et deux externes... Et puis alors ils faisaient les internes et les externes à tour de rôles... si vous voyez ce que je veux dire... Bon finalement... on enlève le masque à Monsieur Ventura...

MADAME BUSTUBAR

C'était carnaval quoi?

LA FRICOTE

Presque, presque... dans une chambre y avait un orchestre antillais, avec une grosse femme qui faisait cuire des gambas...

MADAME BUSTUBAR

Jamais j'y vais dans cet hôpital moi...

LA FRICOTE

Mais c'est comme ça... Finalement y a un type plus gentil que les autres tout en vert avec les chaussures vertes et des gants verts et un masque vert...

MADAME BUSTUBAR

Un martien?

LA FRICOTE

Peut-être... qui nous aiguille sur le service des yeux...

MADAME BUSTUBAR

Ah enfin... c'est pas trop tôt!

LA FRICOTE

Et puis avec le pied de Monsieur Ventura en attendant il gonflait, il gonflait tout le monde... On fait la queue... Je sais pas, il y avait encore un de ces monde... C'est à cause de l'Artiche, on a remarqué, dès qu'il est quelque part , y a une de ces queues...! Bon... là encore bagarre générale... On finit par passer devant tout le monde... Dès que le mec en blanc il ouvre la porte... Monsieur Ventura il a poussé l'Artiche en avant... Bustubar il s'est enfilé en douce par derrière le Docteur... et moi je l'ai suivi... Du coup les autres d'un côté ils tenaient Monsieur Ventura... Bustubar malin... il a tiré le Docteur à lui... et toc ! moi j'ai refermé la porte et crac! j'y ai coincé le pied à Monsieur Ventura... Il a encore hurlé! C'était pas beau à voir... Mais on était tous dans la place... C'était le principal... Ça tambourinait de l'autre côté... «- Assassins! voleurs! faut pas passer devant! Et le billet avec le numéro...!!!» Tu parles! Le billet avec le numéro...! Quand, au docteur, Bustubar derrière le paravent il lui a expliqué qui c'était le vieux... Il nous a traité comme des princes... «- Mais bien sûr! mon collègue m'a averti...! Mais à qui vous le dites...!» On était les rois... et voilà...!

MADAME BUSTUBAR

Et alors...?

LA FRICOTE

Et alors il lui a fait ses attouchements... Je sais pas... il lui a mis des gouttes... et puis ils te lui ont fait des lunettes en Varilux... Je sais pas... avec double dose... et puis du magnésium... triple dose... Il l'a nettoyé quoi...

MADAME BUSTUBAR

C'est tout?

LA FRICOTE

Mais oui... c'était pas grand chose... mais il avait jamais vu un Docteur de sa vie! C'est pour ça! C'était les poils qui étaient collés... les cils... les sourcils! Je sais pas moi! Des rondelles de saucissons sur les paupières va savoir! Bref!  Ca y est! Il y voit... et ils arrivent... Tè! tè! ils arrivent!

MADAME BUSTUBAR(regardant au loin)

Oh! mais ils sont combien?

LA FRICOTE

Tu parles tous les gens... ça s'est répandu comme une traînée de poudre... L'Artiche il voit! L'Artiche il voit... les malheureux de l'hôpital... Je sais pas qui a vendu le morceau...

MADAME BUSTUBAR

C'est sûr que si vous avez raconté votre vie aux marsouins...

LA FRICOTE

Peut-être. Vous croyez que c'est à cause d'eux? Enfin quoi... comme je vous dis la queue... la queue... la queue... depuis la ville jusqu'ici c'est une vraie farandole... Moi j'ai coupé par le raccourci... c'est pour ça que je suis là avant... Il m'a dit qu'il fallait préparer une petite réception...

MADAME BUSTUBAR

Y a trois douzaines de petits fours de la dernière fois... Je sais pas si ça va suffire!

LA FRICOTE

Et de la clairette? Il reste de la clairette?

MADAME BUSTUBAR

Trois ou quatre bouteilles...

LA FRICOTE

Ça ira, c'est pour la forme.

MADAME BUSTUBAR

C'est-à-dire que vous me prenez un peu de court! Faut se rendre compte que nous tenons tout de même une quincaillerie... alors question manger le fond... ça ne nous connaît pas trop... Ce serait tout différent si nous étions épiciers fins... Je vais voir ce que je peux faire...

LA FRICOTE

On peut peut-être couper la clairette avec du trichloréthylène... Ça fait comme pour la vodka...

MADAME BUSTUBAR (entrant dans la boutique)

Vous croyez? Peut-être si jamais ils aiment ça...!

LA FRICOTE (allant à la rencontre des gens qui arrivent)

Allons voir si le cortège s'avance...

 

© Serge Valletti

Date de création et distribution de cette pièce

 

Retour page précédente / Retour à la page principale / Retour au début de cette page / Page suivante